Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoire d'en poudre

Vlaminck à Rueil-Malmaison.

17 Avril 2015 , Rédigé par Merode Vercelli Publié dans #Peinture

Belle rétrospective Maurice de Vlaminck à Rueil-Malmaison. Une quarantaine de toiles accrochées dans l'Atelier Grognard non loin du château. Peintures violentes, pleines de force et de vitalité, émanant d'un esprit indépendant à l'origine de plusieurs courants modernes, fauvisme, primitivisme avec la découverte le l'art africain, mais qui, fidèle à ses influences : Van Gogh, Cézanne, tint son cap en marge des grands courants qu'il effleure sans adhérer aux théories rigides.

C'est un peintre lyrique, un peintre de la vitesse, de l'énergie, du regard instinctif. Ses paysages sautent au visage comme au détour de la route. Ils se reçoivent dans un éblouissement mais le regard est déjà fixé sur l'horizon tandis qu'autour tout bouge et file. Ce coureur cycliste, il avait entamé une carrière sportive avant d'être contraint au renoncement, par ailleurs grand amateur de voitures rapides, est un peintre de la route qui fend et traverse les campagnes, les villages, les villes. Il excelle à exprimer les ciels sombres broyés d'orage, les terres boueuses mêlées de neige ou de blés couchés sous le vent qui souffle et tord les arbres, les herbes, les frêles silhouettes humaines. Il n'y a pas de tranquillité, d'espace bucolique, son monde traversé d'angoisse est quotidiennement tragique. Les maisons qu'il fait apparaître sont hallucinées comme fantastiquement sorties de leur sommeil. Il y a dans ses tableaux une vibration permanente, celle de la vie sous l’œil qui la saisit.

Les reproductions choisies ici ne correspondent pas forcément aux toiles de l'exposition, mais elles illustrent mon propos.

Vlaminck à Rueil-Malmaison.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article