Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoire d'en poudre

Histoire d'en poudre - 8.

14 Novembre 2014 , Rédigé par Merode Vercelli Publié dans #Poésie

Histoire d'en poudre - 8.

LA VIE DES ANIMOTS

‘tention, c’est moi qu’ai la baballe. Je cours, je drible comme un fou, c’est terrible comme je driiiible ! Les pâquerettes, je les vois plus. C’est des petites souris blanches qui me filent dans le ciseau des jambes. Elles coulent comme des rats. Elles ont un métro à prendre pour aller au bureau. M’en fous ! J’avance, j’avance ! Le filet danse, les poteaux dansent, la forteresse danse. Il y a les lignes blanches de la pelouse. Je les vois plus, c’est que des zébrures tellement je cours vite avec la baballe devant mes pieds. Un coup l’un, un coup l’autre. C’est moi le zèbre. Je suis un lièvre, un requin, mes yeux sont blancs comme les lignes blanches et bourrés d’étincelles. Je vais mordre !

C’est maint’nant !

‘tention ! Je tire ! Oui, je tire ! JE TIRE ! Mon pied a tiré ! La baballe s’envole. Elle monte au ciel comme un ange. C’est une flèche. C’est un oiseau ivre de ciel. Elle crève les nuages. Elle casse les rayons du soleil. Elle plane. C’est un aigle. Elle va s’arrêter. Exploser. Prendre feu. Brûler comme un phœnix. Non ! NON ! NOOONNN ! Elle plonge comme un poisson des profondeurs, ou comme un cachalot, comme un plongeur, si vous préférez dans son petit maillot de bain serré aux fesses rebondies. Mieux, il a pas de maillot. Juste des rondeurs de bronze qui vont se fondre dans les vagues d’argent, tiens !

Elle fonce, la baballe. Elle passe la fenêtre. Elle atteint le filet. Plash ! Plaaash ! ! ! But ! But ! BUT ! BUUUUUT ! Choisissez BUT ! Wahouh ! Waaahouh ! WAAAAH ! WAAAAOUUUUH ! ! !


Faut plus que des majuscules pour ça ! Il y faut le racisme, la misogynie, l’homophobie au moins. Putain de ta race ! Pédé ! Enculé ! Enculé de ta mère ! BUT ! ENC Ouarrrgh ! Le pédééééé ! OUUUUAAAAARRRRRGHHHH ! BUT !

BUT ! WWWAAAAOOOOOUUUUUUUGGGGGHHH ! ! ! WAWAWAHIIIII OUGH ! WAAAAAHHHHH ! ! ! ! ! ! ! ! !

J’ai les bras au ciel, au soleil, au zénith ! Je suis un géant ! LE GEANT VERT ! UN DIEU ! TA MERE ! CULé ! PUTAIN de mec ! Pédé ! ‘tain ! si t’étais là, je t’enculerais à même le gazon ! C’est pas possible cette joie ! WAAAOUUUUGH ! WAWAWAAAAHHHGGG ! WAAAAOUUUGHHH ! ! ! Culé !

Pédé-Culé !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article